TRUE NORTH (2013)

© Epitaph Records – Janvier 2013

Composition : Greg Graffin (chant), Brett Gurewitz (guitare), Brian Baker (guitare), Greg Hetson (guitare), Jay Bentley (basse), Brooks Wackerman (batterie).

Cet album est une sorte de retour à des chansons très concises et incisives. En effet, le groupe décide de rester dans une relative limite de deux minutes par chanson, ce qui ne fut pas vécu comme une contrainte mais plutôt comme une liberté.
L
’album est très bien accueilli par le public et par la presse spécialisée.

 

Liste des chansons

1. True North Greg Graffin
2. Past is Dead Greg Graffin
3. Robin Hood in Reverse Brett Gurewitz
4. Land of Endless Greed Greg Graffin
5. Fuck You Greg Graffin
6. Dharma and the Bomb Brett Gurewitz
7. Hello Cruel World Brett Gurewitz
8. Vanity Brett Gurewitz
9. In Their Hearts is Right Greg Graffin
10. Crisis Time Greg Graffin
11. Dept. of False Hope Brett Gurewitz
12. Nothing To Dismay Greg Graffin
13. Popular Consensus Greg Graffin
14. My Head is Full of Ghosts Brett Gurewitz
15. The Island Greg Graffin
16. Changing Tide Greg Graffin
1. True North (Graffin)

Unrepentant vagabond
Plot the new coordinates and cast the map aside
Now I gotta ramble on
Navigate the pitfalls and cross the great divide
The mapmaker’s legend gave direction and a key
He set the declination but what good is it to me?

I can’t see the rationality
The world’s not my responsibility
And happiness isn’t there for me
But maybe I’ll inch closer to the source
When I find true north
(with or without a friend. Keep searching ’til the end.)

Tempting fate and cheating death
No one ever told me it was going to be like this
Contemplate the randomness
When the mind is willing it gets downright perilous

Overburdened, underwhelmed, their ethical decree
That’s your moral compass but what good is it to me?

I can’t see the rationality
The world’s not my responsibility
And happiness isn’t there for me
But maybe I’ll inch closer to the source
When I find true north
(with or without a friend. Keep searching ’til the end).
When I find true north.

Le vrai Nord

Vagabond impénitent
Je trace les nouvelles coordonnées et je laisse la carte de côté
Maintenant, je dois y aller
Naviguer entre les obstacles et franchir le grand fossé
La légende du cartographe a pointé une direction et une clé
Il a déterminé le dénivelé, mais à quoi cela va me servir ?

Je ne vois aucune rationalité
Le monde n’est pas sous ma responsabilité
Et le bonheur n’est pas là pour moi
Mais peut-être que je me rapprocherai de sa source
Quand je trouverai le vrai Nord
(avec ou sans ami. Je continuerai à chercher jusqu’à la fin.)

Défier le destin et tromper la mort
Personne ne m’a jamais dit que ça allait se passer comme ça
Contempler l’aléatoire
Lorsque l’esprit est consentant, cela devient carrément périlleux

Leur code éthique est surchargé et dépassé.
C’est ta boussole morale, mais à quoi va-t-elle me servir ?

Je ne vois aucune rationalité
Le monde n’est pas sous ma responsabilité
Et le bonheur n’est pas là pour moi
Mais peut-être que je me rapprocherai de sa source
Quand je trouverai le vrai Nord
(avec ou sans ami. Je continuerai à chercher jusqu’à la fin).
Quand je trouverai le vrai Nord.

2. Past is Dead (Graffin)

Solemn regret, transgressions fill my head
A measure of success is how well to forget
And the past is dead

Strewn about the battlefield of life are the remainders of history
When convenient we exalt them and pay them such respect
As if we’re all in an equivalent trajectory

And trash piles high in the rubble we forgot
The angels of our nature just sit and watch it rot

Now, the past is dead
Let’s focus on tomorrow instead
Oh the tragic present said
The past is dead

Who can say what constitutes the most important sector of society?
The dominant portion seek an instant gratification
And are proud of intellectual poverty

I’d like to be empathetic but I can’t
The jeopardy is too great to make a stand

Now the past is dead
Good deeds won’t help you get ahead
The modern signpost read the past is dead

My next great decision is just lying in wait
The action might turn out to be the world’s most grievous mistake

The past is dead
More veritable words have never been said
The tragic present said the past is dead

Le passé est mort

Des regrets solennels, des transgressions plein la tête,
La réussite se mesure à la capacité à oublier
Et le passé est mort

Sur le champ de bataille de la vie se trouvent les restes de l’histoire
Quand cela nous arrange, nous les sublimons et leur témoignons un tel respect
Comme si nous partagions tous une même trajectoire

Et les déchets s’entassent dans les décombres oubliés
Les anges de notre nature se contentent de la regarder pourrir

Maintenant, le passé est mort
Concentrons-nous plutôt sur demain
Le présent tragique a déclaré que le passé était mort

Qui peut dire ce qui constitue le secteur le plus important de la société ?
La partie dominante cherche une gratification immédiate
Et est fier de la pauvreté intellectuelle

J’aimerais être compréhensif, mais je n’y arrive pas,
Le péril est trop grand pour prendre position

Maintenant, le passé est mort,
Vos bonnes œuvres ne vous aideront pas à aller de l’avant,
Le poteau indicateur contemporain indique que le passé est mort

Ma prochaine grande décision est juste en suspens
Mais cette initiative pourrait s’avérer être la plus grosse erreur du monde

Le passé est mort
On n’a jamais dit autant de mots justes
Le présent tragique a déclaré que le passé était mort

3. Robin Hood in Reverse (Gurewitz)

Here is the church
There is the steeple
Open up the door
Corporations are people
Wait what did he say?
What the fuck did he say?

It couldn’t last
They had to crash
Some partys are just made that way
But when the bell rings
The boys will sing
Swing low sweet precariat

Let’s say we try to get this right
Said the plutocrat to jesus christ
And when the old fox fearing the worst
Made his entrance in a hearse
Then the nine in black robes all went berserk
This is a tale of robin hood in reverse

Citizens united
I was excited
When the kids are united they can never be divided
But that was yesterday
There’s a brand new sham to today

Let’s say we try to get this right
Said the plutocrat to jesus christ
And when the old fox fearing the worst
Made his entrance in a hearse
Then the nine in black robes all went berserk
This is a tale of robin hood in reverse

Robin des Bois à l’envers

Voici l’église,
Il y a même un clocher,
Ouvrez la porte,
Les entreprises sont des personnes.
Attendez, qu’est-ce qu’il a dit ?
Qu’est-ce qu’il a dit, putain ?

Ça ne pouvait pas durer,
Ils devaient s’écraser,
Certaines fêtes sont uniquement conçues pour ça,
Mais quand les cloches sonnent,
Les gars se mettent à chanter
“Swing Low, Sweet Precariat” *

“Disons que nous essayons de faire ce qu’il faut”
Dit le ploutocrate à Jésus-Christ,
Et quand le vieux renard ** craignant le pire,
Est entré en scène dans un corbillard,
Alors les neufs en robe noire *** sont tous devenus fous.
C’est une version de Robin des Bois à l’envers

Des citoyens unis
J’étais excité
“Quand les jeunes sont unis, ils ne peuvent jamais être divisés”
Mais c’était hier,
Il y a une toute nouvelle imposture aujourd’hui

“Disons que nous essayons de faire ce qu’il faut”
Dit le ploutocrate à Jésus-Christ,
Et quand le vieux renard craignant le pire,
Est entré en scène dans un corbillard,
Alors les neufs en robe noire sont tous devenus fous.
C’est une version de Robin des Bois à l’envers

* Ici, une référence à la chanson “Swing Low, Sweet Charriot”, ou “Precariat” veut dire “prolétariat”.

** Ici, “the old fox” est peut-être la Grande Bretagne.

*** Les neufs en robe noire sont les membres de la Cour Suprême américaine.

4. Land of Endless Greed (Graffin)

I don’t really care what other people may say
I’ve gotta go on living my life anyway
Everything is golden, everything’s for sale
I’m done with unsubstantiated fairy tales

But out here in the lap of luxury
Unlimited guarantee for your insatiable need
In the land of endless greed

In the emerald forest hear a nasty sound
The big rigs and the miners come and shake the ground
On the field of plenty the grazers gather ’round
To watch the game of supply and demand go down

But out here in the lap of luxury
Unlimited guarantee for your insatiable need
In the land of endless greed

I don’t really care what other people may say
I’ve gotta go on living my life anyway
The poor don’t have to struggle in dismal poverty
Anyone can be the way they want to be

Out here in the lap of luxury
Fortune bears no scrutiny
What you want is all you need
In the land of endless greed

Le pays de la rapacité sans fin

Je ne me soucie pas vraiment de ce que les autres peuvent dire,
Je dois continuer à vivre ma vie de toute manière.
Tout est doré, tout est à vendre
J’en ai assez des contes de fées sans fondement

Mais ici, dans le monde du luxe,
Il y a une garantie sans limite pour votre besoin insatiable
Au pays de la rapacité sans fin

Dans la forêt d’émeraude, vous percevez un bruit désagréable,
Ce sont les grandes foreuses et les mineurs qui viennent remuer la terre,
Sur le champ de l’abondance, les éleveurs se rassemblent
Pour assister au jeu de l’offre et de la demande

Mais ici, dans le monde du luxe,
Il y a une garantie sans limite pour votre besoin insatiable
Au pays de la rapacité sans fin

Je ne me soucie pas vraiment de ce que les autres peuvent dire,
Je dois continuer à vivre ma vie de toute manière.
Les pauvres n’ont pas à se morfondre dans la misère,
Chacun peut être ce qu’il veut

Ici, dans le monde du luxe,
La fortune ne supporte aucun contrôle
Ce que tu veux, c’est ce dont tu as besoin
Au pays de la rapacité sans fin

5. Fuck You (Graffin)

Everybody needs a slogan in their pocket or two
It never hurts to have a strategy you can go to
Sometimes I have no sense at all
As most flawed men are wont to do

Just say fuck you
Pavlovian rude
A menace too
Pay homage to
Your bad attitude

You can even get cerebral if you want to
Make a radical assessment that sticks like glue
Sometimes it takes no thought at all
The easiest thing to do

Is say fuck you
Pavlovian rude
A menace too
Pay homage to
Your bad attitude

The reaction it brings, just one of those things
Your friends might not want you around
If the impulse is right you might get in a fight
Even though you can’t hold your ground
But all rest assured, sometimes just a word
Is the most satisfying sound

Sometimes it makes no sense at all
The easiest thing to do

Is say fuck you
Pavlovian rude
A menace too,
pay homage to
your bad attitude,
just say fuck you…

Va te faire foutre

Tout le monde a besoin d’un slogan ou deux dans sa poche,
Il n’y a pas de mal à avoir une stratégie sur laquelle se reposer
Parfois, je manque totalement de bon sens,
Tout comme la plupart des hommes défaillants le font,

Il suffit de dire “va te faire foutre”
Impolitesse pavlovienne,
Une menace aussi,
Rendons hommage à votre mauvaise conduite

Vous pouvez même devenir cérébral si vous voulez
Faire une analyse radicale qui tient la route
Parfois, il ne faut pas y penser du tout
La chose la plus facile à faire

C’est de dire “va te faire foutre”
Impolitesse pavlovienne,
Une menace aussi,
Rendons hommage à votre mauvaise conduite

La réaction que cela peut provoquer, entre autres possibilités,
C’est que vos amis ne veuillent plus de vous,
Si l’impulsion est bonne, vous pourriez vous retrouver dans une bagarre
Même si vous ne faites pas le poids,
Mais rassurez-vous, parfois un simple mot
est le son le plus satisfaisant

Parfois, cela n’a aucun sens
La chose la plus simple à faire

C’est dire “va te faire foutre”
Impolitesse pavlovienne
Une menace aussi,
Rendons hommage à votre mauvaise conduite,
Dites juste “va te faire foutre”…

6. Dharma and the Bomb (Gurewitz)

Wasted days and cigarettes
Cracked cement and palms
Bodhidharma has gone fission
With your vedic mom
Yeah the Sergeant Major is dreamin’ of genie
And she’s armed with a borrowed polka dot bikini
Oh yeah tomorrow’s coming down like dharma and the bomb

Falling down
Falling down
like dharma and the bomb
Falling down
Falling down
Like dharma and the bomb

The shallows seem evangelical
When you’re slammed up against a wall
And your stoked to watch all creation go over the falls
Yeah Kali is coming and you’d better believe it
That girl’s got the atom and the Bhagavad Gita
Oh yeah samsara’s coming down like dharma and the bomb

Falling down
Falling down like
Like dharma and the bomb
Falling down
Falling down like
Like dharma and the bomb

Dharma and the Bomb

Les journées et les cigarettes perdues
Le ciment et les paumes fissurées
Bodhidharma * est entré en fusion
Avec ta mère védique **
Oui, le sergent-major rêve d’un Génie
Equipée d’un bikini à pois emprunté ***
Oh oui, demain, c’est comme si Dharma et la bombe arrivaient

Elle tombe
Elle tombe
Comme le dharma **** et la bombe
Elle tombe
Elle tombe
Comme le dharma et la bombe

Les bas-fonds semblent évangéliques
Quand tu es acculé contre un mur
Et tu es content de voir toute création franchir les obstacles.
Oui, Kali arrive et vous feriez mieux de le croire
Cette fille a l’atome et la Bhagavad Gita
Oh oui, le samsara ***** arrive comme Dharma et la bombe

Elle tombe
Elle tombe
Comme le dharma et la bombe
Elle tombe
Elle tombe
Comme le dharma et la bombe

* Un moine bouddhiste
** Textes religieux hindouistes. La mère serait ici la Chine.
*** Pas facile… Il serait fait référence ici aux US (le sergent major), aux paroles de la chanson “Itsy Bitsy Teeny Weeny Yellow Polka Dot Bikini” et au traité de non-prolifération entre les US et l’Inde.
Bref, cette chanson ferait allusion à une possible guerre nucléaire imminente entre l’Inde et la Chine.
**** Dans la philosophie indienne, le Dharma est ce qui régule l’ordre de l’univers.
***** Samsara : le cycle de la vie.

7. Hello Cruel World (Gurewitz)

I can’t stop the way I feel
But I can penetrate your religion with a nail
You are mine and we are twine
When we radiate in waves together everything is fine

Hello cruel world do you know that you’re killing me?
I don’t mind but I could use a little sympathy
I’ve been blind as a fool can be
My dear cruel world do you ever think about me?

I can feel so alone with you right here
And yet I turn to you for comfort in my despair
You are dust and I am bone
And I will love your endless gaze of madness until I turn to stone

Hello cruel world do you know that you’re killing me?
I don’t mind but I could use a little sympathy
I’ve been blind as a fool can be
My dear cruel world now I know you are my everything

Please forgive me

Hello cruel world do you know that you’re killing me
I don’t mind but I could use a little sympathy
I’ve been blind as only a man can be
My dear cruel world now I’ve made a mess of everything

Bonjour monde cruel

Je ne peux pas changer ce que je ressens
Mais je peux pénétrer ta religion avec un simple clou
Tu es à moi et nous sommes liés
Quand ensemble, nous irradions en vagues, tout va bien

Bonjour monde cruel, sais-tu que tu es en train de me tuer ?
Ça ne me dérange pas mais j’aurais bien besoin d’un peu de sympathie
J’ai été aveugle comme un fou peut l’être
Mon cher monde cruel, penses-tu parfois à moi ?

Je me sens si seul ici avec toi
Et pourtant, c’est vers toi que je me tourne pour me réconforter dans mon désespoir
Tu es poussière et je suis os
Et j’aimerai ton inoubliable regard fou jusqu’à ce que je me change en pierre

Bonjour monde cruel, sais-tu que tu es en train de me tuer ?
Ça ne me dérange pas mais j’aurais bien besoin d’un peu de sympathie
J’ai été aveugle comme un fou peut l’être
Mon cher monde cruel, maintenant je sais que tu es tout pour moi

Pardonne-moi, s’il te plaît

Bonjour monde cruel savez-vous que vous me tuez
Cela ne me dérange pas mais j’aurais bien besoin d’un peu de sympathie
J’ai été aveugle comme seul un homme peut l’être
Mon cher monde cruel, maintenant j’ai tout gâché

8. Vanity (Gurewitz)

I’ll strike it if I don’t like it
Gimme a club and I will have myself a riot
I’m a monkey with a brick on my shoulder
And I’m getting bolder

Let’s deny and defame
Let’s destroy and recreate in our glorious name
And when the joke of our centrality is upon us
Grovel and decry

Our vanity
Disgraced to face our own humanity
In a world that mocks our tragedy

Hyper-aware and impaired
Terrified by natures mocking stare
Yearning for significance beyond our animal ken
On which we do depend

Such vanity
Isolated with our own inanity
Entangled by our callow gravity
Disgraced to face our own humanity

Vanité

Je le détruirai si je ne l’aime pas
Donne-moi un bâton et je provoquerai une émeute
Je suis un singe avec une pierre sur l’épaule
Et je deviens plus téméraire

Nions et diffamons
Détruisons et recréons en notre noble nom
Et quand la blague de notre rôle central se retournera contre nous
Mettons-nous à genoux et dénonçons

Notre vanité
Déshonorés de regarder en face notre propre humanité
Dans un monde qui se moque de notre tragédie

Hyper-conscients et déficients
Terrifiés par les regards méprisants que la nature nous lance
Un désir d’importance qui va au-delà de l’espèce animale
Dont nous dépendons

Une telle vanité
Isolés par notre propre inanité
Empêtrés par notre faible gravité
Déshonorés de regarder en face notre propre humanité

9. In Their Hearts is Right (Graffin)

There’s something pathetic in the world today
And I don’t know how it all began
As if all the shame and punishment will finally make me understand

A word means nothing wanting action
Intentions are valuable as deeds
And a wound can dog you for a lifetime
Unless it only makes you bleed

Everybody knows what’s in their heart is right

I’m just a termite on an ant hill
I think about it every single day
A senseless being lacking inspiration
Just waiting to be blown away

Everybody knows what’s in their heart is right

Dans leur coeur c’est juste

Il y a quelque chose de pathétique dans le monde actuel.
Et je ne sais pas comment tout cela a commencé
Comme si toute la honte et la punition me faisaient enfin comprendre

Un mot ne signifie rien si l’on veut agir
Les intentions sont précieuses en tant qu’actes
Et une blessure peut vous ronger pour la vie
Sauf si elle vous fait seulement saigner

Tout le monde est convaincu que ce qui lui tient à cœur est juste

Je ne suis qu’une termite sur une fourmilière
J’y pense tous les jours
Un être insensé en manque d’inspiration
En attendant d’être emporté par le vent

Tout le monde est convaincu que ce qui lui tient à cœur est juste

10. Crisis Time (Graffin)

There’s a feeling about myself that I can’t understand
It’s a foreboding sense that I see all around the land

When the wheel of fortune turns progressively depraved
It’s the manifestation of a biospheric decay

Keep yourself in line, there’s no design
The new paradigm is crisis time

Luxury was privilege and I knew it all along
But to let human reason get trumped by emotion is wrong

All the bonds were broken when I said I loved you so
But rejection of a fantasy is just a way to help you grow

Keep yourself in line, there’s no design
The new paradigm is crisis time

There’s a feeling about myself, I feel it oh so strong
It’s a romantic notion and I’ve cared about it far too long

On the crest of progress we can’t balance on the wave
If the measure of success is only tallied in the lives we save

Keep yourself in line, there’s no design
the new paradigm is crisis time

La crise

J’ai un sentiment que je suis incapable de comprendre
C’est un pressentiment que je rencontre partout dans le pays

Quand la roue de la fortune vire progressivement à la débauche
C’est la manifestation d’un déclin de la biosphère

Restez en ligne, il n’y a pas de projet
Le nouveau concept c’est la crise

Le luxe était un privilège et je le savais depuis le début
Mais laisser la raison humaine se faire éclipser par l’émotion est une erreur

Tous les liens ont été rompus quand j’ai dit que je t’aimais tant
Mais le rejet du fantasme n’est qu’un prétexte pour nous aider à grandir

Restez en ligne, il n’y a pas de projet
Le nouveau concept c’est la crise

J’ai un sentiment, je le sens si fort
C’est une notion romantique dont je me soucie depuis bien trop longtemps

On ne peut pas trouver d’équilibre sur la pointe du progrès,
Si la réussite ne se mesure qu’à l’aune des vies que nous sauvons

Restez en ligne, il n’y a pas de projet
Le nouveau concept c’est la crise.

11. Dept. of False Hope (Gurewitz)

Welcome my son to where the work is never done
And the hungry are seldom ever fed
The department of false hope is a proving ground for dopes
And they’ll grind your tiny bones to make their bread (Hosanna)

So hold your head up high forgotten man
Tomorrow won’t be made for you
And everybody’s gotta try to lend a helping hand
For god and man there’s nothing more to do

It crackled on the radio through bright plumes of the sun
The announcer said the age of faith was dead
Though the adolescent nation was just looking for salvation
The beast of reason reared it’s ugly head (Hosanna)

So hold your head up high forgotten man
Tomorrow’s not for me and you
And everybody’s gotta try to lend a helping hand
For god and man there’s nothing more to do

From your cradle of destruction
With the poorest of instruction
And the merest sliver of a tune
You managed somehow to muddle through

So hold your head up high forgotten man
Tomorrow’s not for me and you
And everybody’s gotta try to lend a helping hand
For god and man there’s nothing more to do
There is nothing more

çaLe département des faux espoirs

Bienvenue mon fils, là où le travail n’est jamais terminé
Et où les affamés sont rarement nourris
Le département des faux espoirs est un laboratoire de recherche sur le dumping
Et ils broieront tes petits os pour faire leur pain (Hosanna)

Alors, gardes la tête haute, homme oublié
Demain ne sera pas fait pour toi
Et tout le monde doit essayer de tendre une main secourable
Pour Dieu et les hommes, il n’y a plus rien à faire

La radio crépitait à travers les rayons du soleil
Le speaker annoncé que l’âge de la foi était révolu.
Bien que notre nation adolescente ne cherchait que le salut
Le monstre de la raison a relevé sa tête affreuse (Hosanna)

Alors, gardes la tête haute, homme oublié
Demain n’est pas pour toi et moi
Et tout le monde doit essayer de tendre une main secourable
Pour Dieu et les hommes, il n’y a plus rien à faire

Depuis ton berceau destructeur
Avec une instruction pour les plus pauvres
Et le moindre petit bout de chanson
Tu as réussi à t’en sortir d’une manière ou d’une autre

Alors, gardes la tête haute, homme oublié
Demain n’est pas pour toi et moi
Et tout le monde doit essayer de tendre une main secourable
Pour Dieu et les hommes, il n’y a plus rien à faire
Il n’y a rien de plus

12. Nothing To Dismay (Graffin)

Now, there’s a list of catalysts that hold the heart at bay
They grip the mind and sap the soul and feed on your dismay

And I never understood why you can’t see the world this way
The lines are drawn at the break of dawn there’s nothing to dismay

It’s no, no, no security
No, no no security
No, no no security
Nothing to dismay

The dissonance runs deep in me resort to weak applause
Associate and denigrate the root without a cause
And just because the overwhelming odds are stacked away
What good is should if at most I would? But nothing to dismay

It’s no, no, no security
No, no no security
No, no no security
Nothing to dismay

Well, it’s just a solo journey
Bewildered and astray
But pay no mind to what you find
There’s nothing to dismay

No, no, no, no, no, no, nothing to dismay
No, no, no security
nothing to dismay

Pas de quoi s’inquiéter

Voici une liste de catalyseurs susceptibles de maintenir le coeur en éveil
Ils accaparent l’esprit et sapent l’âme et se nourrissent de ton désarroi

Et je n’ai jamais compris pourquoi tu ne vois pas le monde de cette façon
Les limites sont tracées à l’aube, il n’y a rien à craindre

Il n’y a pas, non, pas de garantie
Non, non, pas de garantie
Non, non, pas de garantie
Pas de quoi s’inquiéter

La dissonance est profonde en moi, je me contente de faibles applaudissements
J’associe et dénigre la racine sans aucune raison
Et juste parce que les chances de succès sont considérables
À quoi bon, si j’en fais le minimum ? Mais pas de quoi s’inquiéter

Il n’y a pas, non, pas de garantie
Non, non, pas de garantie
Non, non, pas de garantie
Pas de quoi s’inquiéter

Bon, ce n’est qu’un cheminement solitaire.
Perplexe et désorienté
Mais ne fais pas attention à ce que tu trouves
Il n’y a pas de quoi s’inquiéter

Non, non, non, non, non, non, non, pas de quoi s’inquiéter
Non, non, aucune garantie.
pas de quoi s’inquiéter

13. Popular Consensus (Graffin)

Some people are almost impossible to live with
Some people have faith in the craziest things
They follow outdated conventions that were recorded
But most of it to me all sounds insane

Maybe that’s what you need to get you through the night
Maybe you’ve seen the light
But you know that popular consensus doesn’t make it right

Nothing can go on while forever increasing
The universe expanding is a different thing
But to turn a nasty habit into a virtue
Can’t replace the need for charity

Maybe it’s what you need to help you through the night
Maybe you’ve seen the light
But you know popular consensus doesn’t make it right

Like the seed of all creation or a doomsday scheme
The future might be bright or bleak
But you know popular consensus doesn’t mean much to me

Le consensus populaire

Certaines personnes sont presque impossibles à vivre
Certaines personnes ont foi dans les trucs les plus fous
Ils respectent des traditions obsolètes qui ont été consignées
Mais pour moi, la plupart de tout ça paraît dingue

C’est peut-être ce dont tu as besoin pour réussir à dormir la nuit
Tu as peut-être vu la lumière
Mais tu sais que le consensus populaire ne justifie pas tout cela

Rien ne peut continuer à croître sans cesse
L’expansion de l’univers est tout autre chose
Mais pour transformer une mauvaise habitude en vertu
Rien ne remplace le recours à la charité

C’est peut-être ce dont tu as besoin pour réussir à dormir la nuit
Tu as peut-être vu la lumière
Mais tu sais que le consensus populaire ne justifie pas tout cela

Comme la graine de toute création ou un projet apocalyptique
L’avenir peut être radieux ou sombre
Mais tu sais que le consensus populaire ne représente rien pour moi.

14. My Head is Full of Ghosts (Gurewitz)

My head is full of ghosts
But I’m no revenant
Despite my resident’s rivalry
And I’ll be the faithful pilot
On our blind trajectory

Do you want to know a secret
Will you hold it close and dear
This will not be made apparent
But you and I are not alone in here

My head is full of ghosts
No apparition
A partition from the host
A temple of cognition
And forbidden to approach

Oh to hell with superstition
There’s a stranger in the house
I don’t need no exorcism
I need a key
And the lock is inside out

Now meta-cognition is just intuition
And dreamers we’ll bark at the moon
The weaver’s unknown by the loom

My head is full of ghosts
And I’m the pilot
Of ultra-violent ancestry
And I’ll destroy these passers-by
With zest and artistry
Ghost!
Part apparition
A partition from the host
A temple of the hidden
And unbidden to approach

Ma tête est pleine de fantômes

Ma tête est pleine de fantômes
Mais je ne suis pas un revenant
Malgré la concurrence de mon pensionnaire
Et je serai le pilote dévoué
Sur notre parcours à l’aveugle

Veux-tu connaître un secret ?
Est-ce que tu vas le serrer très fort ?
Cela ne te paraîtra pas évident
Mais toi et moi ne sommes pas seuls ici

Ma tête est pleine de fantômes
Aucune apparition
Une division de l’hôte
Un temple de la connaissance
Qu’il est interdit d’approcher

Au diable les superstitions
Il y a un étranger dans la maison
Je n’ai pas besoin d’exorcisme
J’ai besoin d’une clé
Mais la serrure est à l’envers

La métacognition n’est plus que de l’intuition
Et les rêveurs nous aboierons à la lune
Le tisserand est inconnu du métier à tisser

Ma tête est pleine de fantômes
Et je suis le pilote
Aux origines ultra-violentes
Et je détruirai ces passants
Avec zèle et art
Fantôme !
Apparition d’une partie
Une partition de l’hôte
Un temple du mystère
Et il n’est pas interdit d’approcher

15. The Island (Graffin)

There’s a world outside but I can’t really make it
There’s a life to lead but I can’t exactly fake it
Yet the mood feels right
But my island is sinking out of sight

I made jetties so they’d catch all the sediment
Removed the rocks and every impediment
But the tide’s rising high to wash away my island in the night

The sheltering sky was to be my everlasting lullaby
They said that islands were solid as bedrock
Standing firm forevermore
But over time even basement wastes away to the unrelenting shore

There’s a lonely seed waiting to be planted
I’ve instructions but desire is wholly absent
I’m just a petrel in the storm
My island can’t protect me anymore

L’île

Il y a un monde au dehors mais je ne peux pas vraiment y accéder.
Il y a une vie à mener mais je ne peux pas vraiment la simuler
Pourtant, l’ambiance est bonne
Mais mon île coule à vue

J’ai construit des jetées pour qu’elles recueillent tous les déchets
J’ai enlevé les rochers et tous les obstacles
Mais la marée monte et emportera mon île dans la nuit

Le ciel protecteur devait être ma berceuse éternelle
Ils ont dit que les îles étaient solides comme le roc
Pour toujours plus de solidité
Mais au fil du temps, même le sous-sol s’effondre vers le rivage implacable

Il y a une graine solitaire qui attend d’être plantée
J’ai des instructions mais le désir est totalement absent
Je ne suis qu’un pétrel * dans la tempête
Mon île ne peut plus me protéger

* Frêle oiseau des mers.

16. Changing Tide (Graffin)

Every day’s the same routine of endless chores and boring details
And you know you’re waiting for the perfect condition for your ship to set sail

But of course the climate’s always changing
Clining to the past has got you straining
Comes the recognition now you’re on a mission that is born to fail
(Leave it!)

Brothers say goodbye
Sisters don’t you cry
All embrace the times
Wade into the changing tide

Searching for philosophy of life can be a drag on the soul
Nowadays we pick and choose the pieces from other people’s wisdom of old

But of course the climate’s always changing
Clinging to the past has got you straining
Realizing all your most cherished beliefs are subject to rot and mold
(come on!)

Brothers say goodbye
Sisters don’t you cry
All embrace the times
Wade into the changing tide

La marée montante

Chaque jour, la même routine de corvées sans fin et de détails ennuyeux
Et tu sais, tu attends que ton bateau soit en parfait état pour prendre la mer

Mais bien sûr, le climat change tout le temps,
Vous raccrocher au passé vous met à rude épreuve
La consécration arrive, maintenant que votre mission est vouée à l’échec
(Laissez tomber !)

Mes frères, je vous dis au revoir
Mes sœurs, ne pleurez pas
Acceptez cette époque
Naviguez dans la marée montante

La recherche d’une philosophie de vie peut être un fardeau pour l’âme
De nos jours, nous sélectionnons et choisissons des morceaux de la sagesse des anciens

Mais bien sûr, le climat change tout le temps,
Vous raccrocher au passé vous met à rude épreuve
Réalisant que toutes vos croyances les plus chères sont sujettes à la pourriture et à la moisissure
(Allez !)

Mes frères, je vous dis au revoir
Mes sœurs, ne pleurez pas
Acceptez cette époque
Naviguez dans la marée montante